Nos actions

Journée d'étude

Enseigne/Designer : l’enseignement du design graphique aux frontières du numérique

EHESS, 54 Boulevard Raspail, 75006 Paris

Alors que les écoles d'art et de design s'interrogent depuis de nombreuses années sur la place et le rôle du numérique dans l'enseignement, cette journée sera l'occasion d’échanger sur ces notions dans le contexte du design graphique

Depuis la création du Bauhaus en 1919 par Walter Gropius, l'enseignement du design pose des problèmes qui lui sont propres, entre art, industrie, et transmission. Dans le même temps, il rejouait déjà des enjeux historiques autour du développement de l'inventivité ou de la maîtrise technique.

La matinée sera consacrée à la présentation de plusieurs perspectives de recherche engagées en écoles d’art, avec une discussion autour de leurs singularités pédagogiques. L’après-midi, nous aurons l’occasion de discuter sur les pratiques d'enseignement dites alternatives issues ou reconfigurées par le numérique (plateformes en ligne, tiers-lieux d'apprentissage, etc.). Une table-ronde réunissant tous les intervenants clôturera la journée.

Nous remercions chaleureusement tous les membres du réseau et les autres personnes qui nous ont aidé à organiser cet évènement.

Cette journée a bénéficié du soutien financier du Campus Condorcet et de l'EHESS.

Programme

9h-9h20

Accueil des participants

9h30-9h45

Ouverture de la journée

9h45-10h30

Design et intelligences multiples

Luc Dall'Armellina, ESPE Versailles / labo EMA-UCP

Dans un cours d'épistémologie du design, nous avons dessiné des cartes pour créer des relations entre des livres issus de domaines très différents, jusqu'à ce que que nous croisions le texte “Les intelligences multiples” de Howard Gardner. Chacune des 8 intelligences qu'il décrit rencontre à merveille l'un des champs du design contemporain, c'est ce qu'a mis en évidence un atelier d'écritures collectives destiné à unir nos connaissances sur le sujet. De là, deux questions naissent : comment ? pourquoi ?

10h45-11h30

Les lignes de recherche de l’Atelier national de recherche typographique

Thomas Huot Marchand, ANRT Nancy

Depuis sa réouverture en 2013, l’ANRT a tissé à Nancy plusieurs programmes de recherche, en partenariat avec des structures de recherche dans le champ de la linguistique et des sciences informatiques. Ces projets, menés par les étudiants-chercheurs sur 9, 18 ou 36 mois, revendiquent l’apport du design typographique aux humanités numériques, et à l’ingénierie des langues et des connaissances.

11h30-12h45

Il y a plein de place (tout) en bas.

Alexis Chazard, ESAD Valence / UdR Pas de savoirs sans transmission

Aujourd’hui encore, un savoir très normé est délivré à celles et ceux qui découvrent l’informatique voire s’engagent dans l’apprentissage de la programmation. La culture d’origine des scientifiques et des ingénieurs qui ont donné sa forme matérielle à l’ordinateur a largement contribué à fixer le modèle de ce discours. Sommes-nous condamnés à considérer l’informatique sous l’angle du calcul ? L’enseignement du design graphique offre un terrain fertile pour tenter de reconsidérer ce modèle.

13h-14h30

Pause déjeuner

14h30-15h15

Numériser l'éducation ou éduquer au numérique

Frédéric Bardeau, Simplon.co

Alors que nos chères têtes blondes se verront proposer dès la rentrée du “code” de l’école primaire au collège et que François Hollande a annoncé une “grande école du numérique” dans les quartiers populaires, que penser de l’éducation au numérique, du “tsunami numérique” dans l’éducation (MOOC) et des nouvelles formations (42, Simplon…).

15h30-16h15

Transmission et translation : déperditions et augmentations

Antonella Tufano, Gerphau/LAVUE umr CNRS 7218 - ENSA Paris La Villette

Les nouveaux champs de la connaissance se modifient beaucoup plus rapidement que les manières de transmettre ces savoirs. Avec l’entrée en scène du numérique (les outils et les contenus), cette transformation a touché le fondement même de la structure pédagogique : le maître est ignorant et il apprend avec plus de lenteur que ses élèves. La capacité à inventer des formes pédagogiques en dehors des cadres académique est acceptable pour l’ institution ? Comment (et pourquoi) légitimer ces manières d’innover par une hybridation qui implique beaucoup de déperditions disciplinaires et quelques augmentations interdisciplinaires ?

16h30-17h45

Table ronde collective

17h45-18h

Clôture de la journée

Comité d'organisation

  • Anthony Masure
  • Thiago Máximo
  • Anne-Lyse Renon

Publié le May 07, 2015