Annuaire des membres

Dorian Reunkrilerk

Membre actif

Téléologie et agentivité de l'exposition en design : De nouvelles formes de médiation (jusqu')au design.

Teleology and agency of design exhibition: New forms of mediation through design.

  • Inscription en thèse en 2018
  • Section CNU 71 Sciences de l'information et de la communication
  • Laboratoire(s) Institut Polytechnique de Paris, CoDesign Lab

Résumé de thèse

Cette thèse s'intéresse aux formes de médiation au design dans des milieux nouveaux, à savoir des milieux qui ne sont pas, au préalable, travaillés par le design, où une légitimité du design n'existe pas encore. Dans les milieux considérés comme spécialistes, en particulier celui de l'exposition, une réelle attention est portée à la médiation mais si l'on pense aux formes émergentes des pratiques pratiques en design (Manzini), comment les exposer si les formes de monstration actuelles ne proposent qu'une mise en avant des productions des designers (souvent tournées vers l'objet ou le graphisme) ? De plus, au sein des musées, le discours sur le design est construit via des formes muséographiques empruntées à l'art, aux sciences et techniques, c'est-à-dire sur une définition de l'exposition s'arrêtant au format muséal. Cette thèse explore donc l'objet exposition en l'appliquant au domaine du design en exerçant un pivot conceptuel pour se concentrant sur une définition de l'exposition qui relève d'un agir : : en quoi le concept d'exposition, lorsqu'il concerne le design, peut renvoyer à des formes de médiations agentives ? Dans ces cas-là, que veut dire réellement le terme « exposer » et qu'expose-t-on du design ? De quoi doit se doter l'exposition pour déclencher une agentivité des publics ? Quelle portée téléologique (Habermas) de l'exposition, quelles forces perlocutoires (Austin) sont mises en œuvre ? Dans quel(s)l but(s) ? L'état de l'art nous permet d'identifier l'exposition « de » et « au » design mais ces dernières supposent que le design est déjà là, présent, et qu'il s'agit, dans un cas de l'exposer, dans l'autre de s'y exposer. Or, l'état de l'art ne mentionne pas, ou peu comment une exposition peut advenir quand le design n'est pas encore présent, de quelle manière il peut s'activer et s'implémenter (Goodman). Cette thèse souhaite donc explorer une troisième catégorie, « l'exposition jusqu'au design », supposant que c'est l'exposition qui permet de faire advenir le design et son potentiel transformateur.
This thesis deals with forms of mediation to design in new environments, namely environments that are not previously shaped by design, where the legitimacy of design does not yet exist. In environments considered as specialists, particularly the exhibition field, real attention is paid to mediation but if we think of emerging design practices (Manzini), how to exhibit them if most of the current displays only offers an highlight of designers’ productions (often focused on objects or graphics)? In addition, within museums, design discourse is built through museographic forms borrowed from art, science and techniques, that is to say on a definition of the exhibition related to museum format. Therefore, this explores the exhibition concept by applying it to the field of design. It proposes a conceptual pivot to focus on a definition of the exhibition which is a matter of action: how does the concept of exhibition/exposure, when dealing with design, can refers to forms of agency? In these cases, what does the term “exhibit” really mean and what does design exhibit/exposure? What should the exhibition/expos have to trigger an audience agency? What teleological scope (Habermas) of the exhibition, what perlocutionary forces (Austin) are used? For what purpose (s)? The literature allows us to identify two forms of design exhibition but these assume that the design is already there, present. However, literature does not mention, or little, how an exhibition can occur when the design is not yet present, in what way it can be activated and implemented (Goodman). This thesis therefore wishes to explore a third category, " exposure through design “, supposing that it is exposure that makes it possible to bring about design and its transformative potential.

Direction de thèse

  • Annie Gentes, Télécom Paris, CoDesign Lab
  • Estelle Berger, École de design STRATE, Exalt Design Lab

Biographie

Formé à la recherche en design et au curating, Dorian Reunkrilerk entreprend une recherche autour des enjeux et des formes d’exposition du design.