Annuaire des membres

Stacie Petruzzelis

Membre actif

Approche du designer pour favoriser l'expression des vécus : Création d'un dispositif de jeu permettant un espace de dialogue ritualisé pour accompagner la construction du récit émotionnel de l'enfant

Designer's approach to encourage the expression of feelings : creation of a game allowing a space for dialogue to build the emotional narrative of the child

  • Inscription en thèse en 2016
  • Section CNU 71 Sciences de l'information et de la communication
  • Laboratoire(s) Université de Nîmes (Unîmes), Laboratoire PROJEKT

Résumé de thèse

Lorsque les émotions négatives ressenties se transforment en souffrance, les répercussions individuelles et sociales sont nombreuses, notamment dans le cas de l'enfant. Qu'il s'agisse de l'enfant qui traverse une étape difficile comme l'expérience de la maladie ou la séparation des parents, ou de celui qui vit des difficultés dans le cadre scolaire, il peut vivre une phase émotionnellement douloureuse. L'enfant, notamment pendant la période de latence, peut souvent ressentir des difficultés à communiquer ses ressentis, à verbaliser ses émotions et à expliquer ce qu'il vit à ses parents. Il ne trouve pas toujours les moyens, ni l'espace pour le faire ; le jeu pourrait être le moyen et l'espace propice pour recréer un lieu de dialogue autour de ses vécus. Le rôle du designer est donc d'identifier les différents leviers et ressorts permettant de faciliter l'expression des vécus chez l'enfant. L'objectif étant de définir les principes de conception nécessaires à la création d'un dispositif de jeu permettant au(x) parent(s) d'accompagner l'enfant dans la construction et l'expression de son récit émotionnel.

Direction de thèse

  • Michela Deni, Université de Nîmes, PROJEKT
  • Marine Royer, Université de Nîmes, PROJEKT

Biographie

Après des études en Philosophie durant lesquelles elle s’intéresse principalement à l’anthropologie des techniques et des pratiques, ainsi qu’à la théorie et l’esthétique des artefacts, Stacie Petruzzellis fait ensuite des études en Design.

Elle est diplômée du Pôle Supérieur de Design Nouvelle-Aquitaine (DSAA Design social et écoresponsable) où elle mène des travaux dans lesquels elle questionne la place du handicap, du traumatisme et de la souffrance dans notre société. Elle réalise un outil basé sur des méthodes de renarcissisation, d’objectalisation et de projection de soi, et dont l’objectif est de permettre à l’individu une réflexion sur soi et ses ressentis émotionnels, par le biais d’un dispositif centré sur la musique.

Elle obtient ensuite un Master 2 en Design et Innovation sociale à l’Université de Nîmes (Master DIS) et mène une réflexion sur le design dans une approche biopsychosociale, permettant le dialogue entre les Sciences Humaines et les Sciences Médicales. Elle contribue aux travaux de recherche menés au sein du laboratoire HAVAE (EA 6310, Université de Limoges) pour repenser les actuels dispositifs de tests neuropsychologiques évaluant les troubles exécutifs. Dans ce cadre, elle réalise et expérimente un nouvel environnement écologique virtuel permettant la passation du test de Corsi (Corsi block-tapping test) en navigation visuo-spatiale.

Suite à cela, elle débute une thèse qui repose sur la conception d’un dispositif de jeu facilitant la construction et l’expression du récit émotionnel chez l’enfant.